Bruxelles

Il n'y a pratiquement plus de pollen allergisant dans l'air.

L'air contient, en ce moment, d'importantes quantités de spores de champignons des prés et des bois (Basidiomycètes). Certaines seraient responsables d'allergies respiratoires.

 

Bon à savoir:

  • La sensibilité individuelle est très variable mais la littérature signale que 3000 spores de Cladosporium par m³ suffisent à causer des symptômes d'allergie chez les personnes sensibilisées.