Pourquoi cette surveillance reste-t-elle nécessaire ?

Les années ne se ressemblent pas ! Le nombre de grains de pollens et de spores fongiques dépend principalement de l’influence des conditions météorologiques : notamment lors de la formation des inflorescences (déjà en été pour certains arbres à floraison hivernale). Les arbres connaissent également le phénomène « cycle physiologique », à savoir qu’une année à forte production pollinique (souvent aussi à forte production fruitière) est la plupart du temps suivie d’une ou de plusieurs années à faible production. Il est à noter qu’une année à forte production pollinique pour un type d’arbre ne correspond pas nécessairement à la même chose pour un autre type d’arbre, même si les deux fleurissent à la même période de l’année. La surveillance sert également à détecter de nouveaux allergènes qui pourraient par exemple apparaître suite aux changements climatiques.